L'innovation au coeur de notre action


Précurseurs en matière d’aménagement urbain durable, EPAMARNE et EPAFRANCE affirment leur vocation d’innovation à travers l’ensemble de leurs projets.


Faire société diversifiée, adaptable et accueillante, veiller à l’équilibre habitat-emploi, imaginer les mobilités de demain, construire une ville économe en espace, résiliente face aux enjeux climatiques et énergétiquement performante, développer la biodiversité en ville, encourager l’usage des matériaux biosourcés… sont autant d’ambitions affichées par les EPA.

Efficacité énergétique

Aujourd’hui, le niveau de performance énergétique des projets résidentiels développés par les EPA est supérieur à la RT 2012 et des opérations pilotes sont en cours pour dépasser cet  objectif : bois-énergie, géothermie et chaleur de récupération favorisent la réalisation de projets autonomes en énergie.

Demain, le premier smart grid en France couplant réseaux électrique et thermique verra le jour à la Cité Descartes. À travers un nouveau paradigme de copropriété énergétique à l’échelle  de 100 000 m2 de bâtiments, le projet Descartes 21, retenu comme démonstrateur industriel pour la ville durable, développera l’autoconsommation et la mutualisation dans une logique  de réduction de l’empreinte énergétique.

En pointe sur le bois

Les EPA adaptent leurs réalisations aux nouvelles attentes des citoyens en matière de ville durable en prescrivant aux promoteurs l’utilisation d’éco-matériaux issus de filières  renouvelables.

En 2015, 500 des 2 350 logements engagés sont en bois. Demain, grâce aux signatures en 2015 d’un partenariat avec le FCBA et de la charte « Bois construction publique exemplaire » d’Île-de-France, les EPA développeront la construction bois sur le territoire afin de contribuer à faire baisser les coûts de réalisation et de participer à la consolidation de la filière à  l’échelle de Marne-la-Vallée.

À compter de 2017, un tiers de leurs réalisations seront en ossature bois.

Révolution numérique

Aujourd’hui, la vie urbaine connaît un grand bouleversement grâce aux nouvelles technologies. Smart grid, bâtiments connectés, domotique : la ville de demain devra les intégrer. Pour faciliter les processus de conception, de construction et d’exploitation des ouvrages, les EPA passent à l’ère du bâtiment 2.0. Ils mettent ainsi en oeuvre le BIM dans leur activité d’aménageur avec la réalisation de maquettes numériques à l’échelle de projets d’aménagement urbain, comme la Cité Descartes et Marne-Europe, afin d’offrir une « construction virtuelle » de ces quartiers majeurs du Grand Paris avant le démarrage de la phase travaux. Des opérations immobilières pilotes situées sur la Cité Descartes, à Bussy Saint-Georges et à Chanteloup-en-Brie ont été lancées en BIM à l’été 2015.

Mobilité décarbonée

Les EPA, en lien avec les partenaires du territoire, poursuivent leur engagement au service d’une mobilité durable en déployant une offre de transport et de déplacement très diversifiée  sur l’ensemble du territoire : quartiers des courtes distances, plateformes de mobilité, autopartage, liaisons douces, transports en commun en site propre...

Les espaces naturels et paysagers

Depuis plus de 40 ans, EPAMARNE et EPAFRANCE ont mis au point une gestion unique du cycle de l’eau et des espaces verts, depuis généralisée partout en France. Qu’il s’agisse de la chaîne des lacs du Val-Maubuée, de la réhabilitation et la valorisation des vallées de Marne-et-Gondoire, des noues paysagères et de la trame viaire de Bussy Saint-Georges ou des  parcs urbains du Val d’Europe, les EPA ont toujours veillé à ce qu’un bon équilibre entre la ville et la nature soit respecté. Leur conception de la ville s’est toujours attachée à intégrer la nature dans chaque quartier, dans chaque projet. Ceci résulte d’une volonté de lutter contre l’artificialisation des sols et l’étalement urbain. Des démarches nouvelles sont également adoptées pour le développement de l’agriculture urbaine et la prise en compte de la biodiversité.